Rageuse, la Cavalière d’épées

 Je vous présente la Cavalière d’épées, chevaleresse de tous les combats, et pas forcément les plus utiles. Grande gueule du tarot tendance rageur.se. Impétueux.se, tempêtueux.se des mots…. Parfois ça fait péter tous les verrous, c’est salvateur. Genre lea Cavalièr.e dégage les non-dits et mâche le travail de la Tour.
Parfois ça donne: tellement dans sa tête qu’yel agit comme un écervelé.e. Réagir au quart de tour et puis prendre ses jambes à son coup. Ses paroles, des bombes aux conséquences dignes de la Tour ? Osef, yel a déjà dégagé.

L’article dans son contexte. Pendant une semaine l’été passé, j’ai incarné des cartes de tarot dans le cadre d’un challenge vestimentaire thématique sur instagram:

7 d’épées. La ruse


Utilise la ruse pour déjouer les pièges qu’on te tend. Fais preuve d’hypocrisie pour éviter de rentrer dans leur jeu. Ton énergie, ton temps, tes idées sont bien trop importantes pour les laisser les détourner. Personne ne peut en profiter à tes dépens. Si ça veut dire te la jouer finaud pour te protéger, eh bien… Il faut ce qu’il faut!

4 d’épées, Cavalière de bâtons, Justice

Dans un entre-deux. Envie de s’arrêter. Le tourbillon continue. Impossible de faire un break. Aucune pause ne ressemble plus à une pause. Dans un instant en suspens. Regarder le monde qui défile. Sentiment d’irréalité. L’orage continue. Plus rien ne nous repose vraiment. Les pauses ressemblent à de la dissociation. Tandis que le brouhaha continue.

S’embraser. Retomber comme un soufflé. S’exciter. Les envies s’essoufflent. La motivation dégringole. Se motiver. La déception d’ores et déjà tapie dans un coin de nos esprits. Monter sur ses grands chevaux. Ils se dégonflent, ballons de baudruche, illusion en mode trop bon filtre.

On est dans de beaux draps. Y en a marre de laver son linge sale en communauté. Y en a marre de s’emporter, se déballer, démonter sur la place publique. On est dans de beaux draps.

Derrière la Justice, le drap fait écran. De fumée ? Pour occulter la lumière qui nous consume, les feux de la rampe qui nous crament les rétines.

Avec la Justice, tout est prétexte à projeter : nos rêves, nos vulnérabilités, nos échecs, nos histoires, nos générations, nos pierres d’achoppement. Nos espoirs. Elle les pose sur la balance. A terme, il faudra trancher. Là, tout de suite, on est soulagé-e-s que la justice soit dans les parages. 

Laisser sa chance au Roi d’épées

Ce.tte Roi d’épées en jette. Elle t’impressionne. Avec elle, ça foisonne de projets et d’idées. On passe de sa liste d’outils au service de la communauté à son carnet d’adresse de plusieurs milliers de lignes. Toi, tu te sens timide. Ou en tout cas dépassé.e. T’as des réserves. T’es pas forcément chaud.e pour des nouveaux projets, des amitiés ni toute cette profusion d’envies et de plans.

Tu peux pas juste rester terré.e dans ta tanière ? Au moins jusqu’à ce que covid se passe. T’en es au stade où tu présentes la solitude comme ton choix de vie. T’arrives sacrément bien à t’en convaincre en plus ! Au fond, est-ce que ce côté impressionnant n’est pas teinté d’excitation ?

C’est pas facile en plein re/dé/mi-confinement. Sauf que tu as face à toi LA personne qui ne manque jamais de ressources ! Pourquoi tu lui laisserais pas une chance ?

Reine d’épées. Une survivante

La Reine d’épées

Une épée dans la tête
Une chouette sur l’épaule
Une auréole

Et

Est-ce un diadème ou mille dagues
Plantées tout autour de sa tête ?

Tiare ou poignards ?

C’est une survivante
Rien ne peut l’abattre
S’il faut être spectre, qu’elle en soit ainsi
Le sceptre planté dans le crâne

Je suis apparue dans la brume
aux aurores
parée d’or
Flanquée d’hiboux et de dagues
Couronné de dagues
Rayonnante

Les secrets, je les emportais dans la nuit, drapés d’or, arrangés dans les linges ordinaires

Le temps ne m’aura pas rendu l’innocence

Mes larmes ont encore le goût du sang
Autant que de la mer

Lire la suite « Reine d’épées. Une survivante »

Le tarot en mots-clés: 10 d’épées

toucher le fond (et sur le point de remonter), fin d’une période éprouvante psychologiquement, lumière au fond du tunnel par rapport à certains problèmes déprimants

se sentir super mal, souffrance psychologique intense

réagir excessivement à des problèmes, (se) créer des problèmes, faire du drama

ne pas parvenir à se relever, cogiter, psychoter, ne pas mettre fin à un cycle destructeur, auto-sabotage le pire est derrière soi même si on souffre encore, occasion de rebondir après beaucoup de souffrance, apercevoir des solutions pour faire face à ce qui a submergé

Le tarot en mots-clés: 9 d’épées

Angoisses, anxiété, être seul-e avec des angoisses qui tournent en boucle

cauchemars, insomnies

panique, crise mentale, stress post-traumatique, hypervigilance, anticiper le pire scénario, pensées pressantes et oppressantes, revivre un moment stressant

avoir besoin d’aide pour surmonter cette détresse

ruminer, porter le poids du monde, terreurs

stress intense, désespoir, être dépassé-e, , sensation d’agonie, dépression

se faire du souci ses proches

Lire la suite « Le tarot en mots-clés: 9 d’épées »

7 d’épées. Qui approprie et qui se réapproprie?

Le 7 d’épées nous demande:

Ah, un « vol »? Mais quel « vol »? Quels sont ceux qu’on condamne et ceux qu’on juge légitime?

Quelle affirmation de soi juge-t-on trop osée? Pourquoi quand certaines personnes s’affirment, on estime qu’elles piquent quelque chose au détriment d’autrui? Qui est condamné.e? Qui se sent menacé.e et qui est stigmatisé.e? Qui s’accroche à ses privilèges?

Qui se réapproprie des ressources ou de l’espace pour survivre? Qui s’approprie historiquement? Qui s’octroie quelque chose parce que, si yel ne le fait pas, ce seront toujours les mêmes qui possèdent, qui contrôlent, qui dominent, qui décident à leur place? Pourquoi la violence des opprimé-e-s est-elle pointée du doigt tandis qu’on fait fi de la violence constante des oppresseurs à laquelle elle ne fait que s’opposer?

Lire la suite « 7 d’épées. Qui approprie et qui se réapproprie? »

Le tarot en mots-clés: 8 d’épées

être bloqué-e, ne plus croire en ses propres capacités, douter de soi

intériorisation de l’oppression

se sentir pris-e au piège, frustration, désespoir, aliénation

se mettre des barrières mentales, se croire plus bloqué-e qu’on ne l’est en réalité, être dirigé-e-s par ses peurs, faire une montagne d’obstacles aisément contournables, ne pas voir les options qui sont sous son nez

besoin de soutien psychologique, devoir appeler à l’aide, problèmes de santé mentale qui enlisent

se sentir incapable d’opérer d’un changement