8 de pentacles

Tu n’en vois pas la fin, mais tu es super enthousiaste. Concentré-e, ton objectif en tête, tu es déterminé-e à tenir sur ce projet de longue haleine. Dans les phases où l’ampleur de la tâche te déprimera, essaie d’y repenser : tu ne t’es pas engagé-e dans un apprentissage ou un boulot aux résultats immédiats. C’est tout simplement impossible d’accomplir quoi que ce soit sans patience dans ce genre d’entreprise. Et puis, il y a toutes ces journées où c’est la soif d’apprendre qui prend le dessus : les savoirs accumulés, les livres bouffés qui te comblent, les cours en ligne que tu enchaînes, le travail administratif inévitable qui devient amusant, le plaisir de voir ce qui prend forme sous tes mains et ta technique qui s’affine lentement mais sûrement.


Selon les tarots, cette carte peut mettre l’accent plutôt sur le travail manuel et l’artisanat (construire une maison, fabriquer des meubles, sculpter, broder ou tisser) ou sur l’apprentissage plus « scolaire » (livres, administratif, formation). En tout cas, tu développes des compétences. Tu planches sur une technique qui ne s’acquiert pas rapidement. Tu es assidu-e à l’ouvrage. Ou tu aspires à l’être. Ou bien tu aurais intérêt à l’être. Tu ne peux pas faire l’impasse sur une attention Lire la suite « 8 de pentacles »

La fondatrice (empereur)

Concentration, organisation, solidité, pérennité, vision, imbrications. Franche et décidée. Intègre. Convaincue, combattante. Avant-gardiste. Elle gère grave. Elle génère. Codes, idées, plans, règles, systèmes de rangement. Elle trie. Elle transmet. Elle adapte. Elle s’adapte oui mais elle garde le cap. La fondatrice. L’empereur.

9 de pentacles

Tu es chez toi. Tu es bien. Prends un truc à boire. Savoure la bouffe. Adopte une position
confortable. Masturbe-toi. Relis ton bouquin fétiche. Passe ta playlist préférée pour la détente. Regarde les tutos qui sont dans ta liste d’attente depuis des mois. Et, en fait,
pourquoi tu n’essaierais pas de te faire ce maquillage de drag queen qui te fait rêver ?

Si c’est le repos qui t’apaise, laisse ton chat ou ton ours en peluche se lover dans le creux de tes bras. Respire. Aussi profondément que possible. Goûte à chaque seconde. Chacune t’emplit de satisfaction. La douceur t’envahit. Et te rassure. Tu es chez toi.

Tu as construit cet espace. Pour y parvenir, tu as dû être ferme, tu as su refuser des plans en or ou bien tu as sacrifié des choses qui te tenaient à cœur. Tu as bien mérité ton jardin secret. Même s’il s’agit d’un arbre au pied dans un parc au pied duquel tu te réfugies pour geeker sur ton gsm pendant des heures, les écouteurs dans les oreilles et les orteils qui caressent l’herbe. C’est ton instant. Même si l’appart n’est à toi seul-e que Lire la suite « 9 de pentacles »

6 d’épées. Transition sans fuite.

Le 6 d’épées vient me chercher davantage dans mes retranchements chaque jour. Il refuse la fuite et privilégie une prise de distance consciente, respectueuse, discutée. Il est question de transition, certes, mais aussi des enjeux de cette transition.

Qu’est-ce qui reste sur la rive ? Comment s’assurer de ne pas emporter les pires fonctionnements et les schémas les plus persistants dans ce voyage ? Comment partir pour avancer et pas pour se protéger, cassé.e, blessé.e mais enveloppé.e de fierté, d’amertume et d’un ego exagéré en réponse aux violences? Comment intégrer la façon dont la santé encaisse les coups pour que cette transition aille de paire avec un répit pour la maladie chronique et une meilleure gestion des stress post-traumatiques qui alimentent des réponses corporelles douloureuses ?

Dans le Wildwood Tarot, le 6 d’épées arbore une voile sur laquelle 6 flèches se rejoignent. Le message: Lire la suite « 6 d’épées. Transition sans fuite. »

Vogmask, syndrome d’Ehlers-Danlos, cavalière de bâtons

C’est un élan vraiment agréable. Il donne des ailes comme le nom du motif du masque, perroquet. La perspective de pouvoir sortir plus souvent malgré la pollution, la fumée de cigarettes et les autres substances allergisantes, hourra ! Espérons que cette énergie se concrétisera dans les rues de Bruxelles.  Les fumeurs.ses qui s’agglutinent à l’entrée/sortie des lieux de sociabilisation sont un obstacle majeur à ma vie sociale car, hélas, Bruxelles est une ville qui n’arrive pas à accommoder les différents types de besoins en termes d’accessibilité (autant pour les fumeurs.ses que les asthmatiques et autres personnes sensibles).

7 d’épées, la souris.

Tu ne t’en rends pas compte immédiatement. Pourtant, cette situation te vide petit à petit. 7 d’épées.

On grappille tes réserves d’énergie. On te taxe des thunes que tu ne revois jamais. On te demande d’accomplir les tâches ingrates en jouant sur ta fibre militante. On te ment; tu essaies de faire preuve d’empathie; tu réalises que d’autres versions de l’histoire circulent, toujours à ton détriment. On te reproche d’en faire trop et pas assez à la fois. On invoque ta loyauté. On piétine ta fierté.

Tu te sens plus fatigué.e, jour après jour. Quand l’épuisement se sera installé, ce sera trop tard, plus rien à sauver. Tu te sens trahi.e. On ne te prend pas au sérieux. On t’accuse d’exagérer. On exige des preuves tandis que les belles parleur.ses étendent leur territoire. Tu es discrédité.e en amont, partout. Tu te sens grillé.e.

Tu tournes en rond la nuit. Tu ne sais plus qui appeler. Lire la suite « 7 d’épées, la souris. »

Valet d’épées

Pars à la découverte de savoirs inconnus et accueille-les le cœur ouvert. A l’aventure ! Qu’il s’agisse de livres ou de cours, ou de la petite voix en toi que tu as ignorée jusqu’ici, ou du chant de la mésange qui visite ton balcon, ou encore du téléchargement d’une application qui va t’informer sur un sujet dont tu ne sais rien, EXPLORE!

Déchirements. 5 de Cloches, Amoureux-ses, Etoile.

Les cloches retentissent au son de tant de vérités qu’on ne distingue plus qu’un brouhaha. Suffisamment aigu pour nous alarmer. Trop bruyant pour nous laisser réfléchir.

img_20181020_1312475080050851329864185.jpg
Décontenancé-e-s, on pense à nos idéaux. On pleure nos utopies scintillantes. On déplore la dilution de nos convictions. On cherche des liens. On se met en quête de soutiens. Mais il ne subsiste que le souvenirs des communautés qui nous rassemblaient. Nos mains enlacées. Nos coudes serrés. Nos soirées passées à rêver. Nos manifs à hurler. Nos discussions à bâtons rompus. Nos réactions rapides dans des situations qui exigeaient notre coopération. Les Amoureux-ses. Lae Rêveur-se de Bougies.

Et maintenant, ces conflits qui nous rongent. Conflits intérieurs. Conflits dans les communautés d’activistes et d’ami-e-s. Conflits dans les identités.

img_20181020_1312518638450265686168563.jpg

Comme des luttes à mort. Comme s’il ne s’agissait plus que de l’emporter.

Entrer en compétition les un-e-s contre les autres pour élever l’unique vérité. Attribuer une catégorie à 

quelqu’un-e et refuser de lae voir s’en extirper. Prendre la défense. Justifier. Mettre au ban. Exclure. Partir. Les entendre dire qu’on s’auto-exclut. Mais ne pas se retourner en s’éloignant. Ne plus demander des comptes. Ne plus chercher à faire vaciller la fabrique des vérités. Tourner le dos à ces hiérarchies. Ne plus savoir contre qui on se bat. Ne plus connaître de communauté.

Lire la suite « Déchirements. 5 de Cloches, Amoureux-ses, Etoile. »

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑