3 planètes, 3 de branches. Constellations Queer.

Les sphères s’emboîtent
D’hier et d’aujourd’hui
De terre et de labeur
D’air et de chantiers
De feu et de passions
D’eau et d’émotions
Les sphères s’emboîtent, éléments d’une même histoire

Les sphères s’articulent
Les récits diffèrent
Les testaments dérivent
Les conceptions divergent
Les liens se déchirent
D’ici et de là-bas
Les sphères désarticulent nos histoires trop répétées

Les sphères vibrent
Les mémoires résonnent
Les visions se réveillent
Nos corps se soulèvent
Nos outils frissonnent
Les astres s’appellent
Les sphères vivent, on s’aligne, on s’estime, on se soutient, on vit

Je sais où je désire aller

Pour me guider: ancêtres, esprits, adelphes

J’y vais!


Dans le voyage divinatoire dans les constellations queer pour l’expo virtuelle « retracer notre ciel » , ce tirage de tarot nous présente les 3 planètes principales: ancêtres, esprits, adelphes

Ce texte est extrait du point de rassemblement du voyage:

4 d’épées, Cavalière de bâtons, Justice

Dans un entre-deux. Envie de s’arrêter. Le tourbillon continue. Impossible de faire un break. Aucune pause ne ressemble plus à une pause. Dans un instant en suspens. Regarder le monde qui défile. Sentiment d’irréalité. L’orage continue. Plus rien ne nous repose vraiment. Les pauses ressemblent à de la dissociation. Tandis que le brouhaha continue.

S’embraser. Retomber comme un soufflé. S’exciter. Les envies s’essoufflent. La motivation dégringole. Se motiver. La déception d’ores et déjà tapie dans un coin de nos esprits. Monter sur ses grands chevaux. Ils se dégonflent, ballons de baudruche, illusion en mode trop bon filtre.

On est dans de beaux draps. Y en a marre de laver son linge sale en communauté. Y en a marre de s’emporter, se déballer, démonter sur la place publique. On est dans de beaux draps.

Derrière la Justice, le drap fait écran. De fumée ? Pour occulter la lumière qui nous consume, les feux de la rampe qui nous crament les rétines.

Avec la Justice, tout est prétexte à projeter : nos rêves, nos vulnérabilités, nos échecs, nos histoires, nos générations, nos pierres d’achoppement. Nos espoirs. Elle les pose sur la balance. A terme, il faudra trancher. Là, tout de suite, on est soulagé-e-s que la justice soit dans les parages. 

Le Roi de bâtons, figure visionnaire

La figure du Roi de bâtons est la plus visionnaire du tarot. A l’aise avec sa créativité, yel inspire les autres à embrasser la leur. Yel encourage les membres de sa communauté à s’exprimer artistiquement, à s’engager socialement, à transmettre leurs savoirs, à partager leurs passions. L’épanouissement et l’empouvoirment de son entourage guident sa démarche. Yel œuvre dans ce sens. Yel soutient les personnes dont yel apprécie le travail.

Au niveau intrapersonnel, le Roi de bâtons, c’est cette partie de nous qui nous tire de notre torpeur. Elle nous élève. Elle cherche à créer sans toutes les peurs, sans toutes les pressions sociales qu’on intègre sur ce qui fait art, œuvre, activisme, engagement, responsabilités. Le Roi de Bâtons symbolise cette part de chacun-e de nous qui croit en nous, en nos désirs, en notre mission. Yel fait taire notre autosaboteur.rice intérieur.e + syndrome de l’imposteur. Yel nous tire vers le haut, mais pas une hauteur détachée de tout. Yel nous intègre dans le collectif.

L’article dans son contexte. Pendant une semaine l’été passé, j’ai incarné des cartes de tarot dans le cadre d’un challenge vestimentaire thématique sur instagram:

Avec le 5 de coupes, le deuil de la chevaleresse de bâtons

Le deuil de cette chevaleresse enhardie
La poétesse guerrière
L’idéaliste téméraire
L’assoiffée d’absolu
La désirante sans complexe
La passionnée qui s’enflamme
Son corps qui exulte
Le deuil
S’accorder le droit de pleurer
Sans récriminations
Sans réprimandes
En limitant les regrets
La tristesse s’infiltre
Chaque cellule hurle
Le deuil de cette chevaleresse
Le réconfort d’une infusion d’aubépine
Se couper le doigt au bout de l’épine
Contempler le liquide qui s’écoule
Fusionner avec la tristesse
Dialoguer avec
Le fantôme de cette poétesse

As de bâton. L’étincelle de défiance

Defying the world with your passions Defying yourself with your passions
Defining your purpose

Une flamme qu’aucun vent n’éteint
Ta motivation
Tes convictions
Ta vibrance unique

Standing in the way of injustice
Fueling acts with defiance
Nourishing your flame with convictions

Face aux tornades il y a
Irrésistibles
Ton énergie
Ta provocation
Et surtout ton engagement
Tu défies, tu nargues, tu attaques

Lire la suite « As de bâton. L’étincelle de défiance »

Rêves d’éclipse. 6 de bâtons non productif

Les rêves et les médiations d’éclipse révèlent, mettent au jour, indiquent à quoi aspirer. Elles apportent le changement avec lequel nous travaillerons. Voici 2 cartes tirées aujourd’hui et quelques phrases qui me sont venues en songeant aux rêves de cette nuit.

Lire la suite « Rêves d’éclipse. 6 de bâtons non productif »

Magicien-ne et Page de bâtons. Espièglerie et audace!

Énergie malicieuse. Chance. Espièglerie et audace.
On t’enjoint à la retenue sous prétexte de mercure rétrograde, l’attente d’approbation de ceulles qui veulent pas ton épanouissement ou d’autres contraintes ? Alors là, Hermès n’est pas d’accord! Il te murmure de prendre des risques. Il se glisse dans tes mouvements quand tu hésites à y croire. Tu agis.
Bâtons brandi, tu danses avec les étincelles.
Si ça doit péter, c’est qu’il était temps de libérer !

Lire la suite « Magicien-ne et Page de bâtons. Espièglerie et audace! »

10 de bâtons. Là, non là, c’est trop là!

Une partie de mon tirage de Beltaine.
1er mai: pèlerinage pour/avec les déités qui m’accompagnent.

Une partie de mon tirage pour accueillir les messages d’Hékate, Hermés et Artémis. Le 10 de bâtons en position : message pour le monde ou du moins la communauté qui saura le trouver. Reconstitution de mes notes sonores
🌳↘️
Tout est trop.
Il est difficile de répondre à des messages supplémentaires
Des sollicitations complémentaires
Tout est trop
Reconnaître que là, c’est trop
Autorisation de se dire : là c’est trop, là j’en peux plus, là j’irai pas
Là je veux pas participer à… Je renonce à ce trop
Un c’est trop qui varie d’une personne à l’autre

Lire la suite « 10 de bâtons. Là, non là, c’est trop là! »

Pendant le confinement: roi et reine de pentacles et 7 de bâtons

Instincts de survie en vrac. Condescendance au taquet. Les gens ceci, les gens cela. La misanthropie qui menace. Se sentir menacé.e. L’être vraiment. Rugir. Se terrer dans un recoin de son ombre, terrifié.e par ses propres cris. Besoin de prouver. Besoin d’achever. Besoin d’établir ce qui est vital.
Cramer son énergie à enchérir sur cette part de soi qui veut se débiner, celle qui veut contester, celle qui veut foutre une raclée au virus, celle qui veut juste chialer et purée mais qu’on lui foute la paix, celle qui décrypte les oppressions qui aggravent et qui veut tout changer et celle qui hurle, celle qui rugit, celle qui refuse le sommeil. Cramer son énergie.

Le Roi de Pentacles, yel crame rien du tout. Yel élargit. Yel enlève les déchets qui s’amoncellent autour de la rage. Yel déplace ce qui la cantonne. Yel rassure. Yel patiente. Yel assemble. Yel rassemble. De tout ce qui éparpille, yel construit. Là une perle. Ici un pétale. Quelques branches étalées. Yel rassemble et yel bâtit. De quoi demain sera fait ? Le roi de pentacles n’a pas de perles de cristal dans tout ce qu’il amasse. Avec yel, la préparation est au rendez-vous, pas la prédiction. La solidité est un fait. Est-ce que ce sera suffisant ? Pfff (*éteindre les incendies du 7 de bâtons*). Au moins, c’est rassurant.

La reine de pentacles, la saison du taureau. Pas sans crainte. Pas sans cadre. Être encore humain.e. ♉
C’est un bout décousu d’une histoire en court. Être encore humain.e.