Grossir le tarot / le corps gros de la sorcière: libérer La Magicien-ne et La Lune

Traduction et lecture d’un article publié sur Little Red Tarot dans le cadre de ma chronique Fat Tarot.

Avec les photos de Alice Impellizzeri et le tarot de Gulliver et celui conçu par Niki de Saint Phalle.

Lien direct: soundcloud.com/user-66243636/le-corps-gros-de-la-sorciere

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lire la suite « Grossir le tarot / le corps gros de la sorcière: libérer La Magicien-ne et La Lune »

Grossir le tarot sur Little Red Tarot

Je suis super trop absolument contente d’avoir rejoint l’équipe de Little Red Tarot. Si vous me suivez un peu sur les réseaux sociaux, vous saviez depuis longtemps que c’est mon site préféré.

Le premier article de la série est en ligne: http://littleredtarot.com/fat-tarot-queering-tarot-fat-liberation-perspective/

Et puis, j’ai aussi répondu aux questions de Beth: http://littleredtarot.com/introducing-cathou-tarot/

Et, enfin, c’est promis: dès que la série sera publiée, je ferai quelques vidéos en français.

Bisous les grobidoux ❤

5 d’épées – revisiter la souffrance et épouser la monstruosité en contexte oppressif

Figures monstrueuses qui peuplent les imaginaires des victimes du patriarcat. Les langages tortueux quand les traumatismes affleurent à la surface. Les visions insupportables. Néanmoins, édulcorées par rapport ce qu’elles masquent encore. Laideur, corps en décomposition, démantelés, éparpillés, lacérés. Lisses comme des bosses à la place des yeux, des crânes échevelés. Ou des cratères comme des plaies béantes, des pustules suintantes. Et puis des os. Des os partout. Sur le sol. Autour du cou comme des bijoux. Six pieds sous terre, dans les rêves ou dans les dessins. Des os dans l’écriture automatique. Cet irréductible qu’il n’aura pas encore eu de nous. Même pour ceulles que leurs coups ont cassé-e-s, scindé-e-s, abîmé-e-s.

DSC_2399
the wild unknown tarot

Le 5 d’épées, dans certains jeux en tout cas, m’évoque tout ça. Notre capacité à nous régénérer, non pas pour mieux nous assimiler, mais pour mieux résister. Couper. Triturer. Éplucher. Trancher. Scier. Dépecer. Décortiquer. Parce que nous sommes en morceaux de toute façon. Autant aller jusqu’au bout. Plus loin que l’hétéropatriarcat. Dans une meilleure connaissance. Jusqu’à la moëlle. Épinière. Se reconstituer de l’intérieur une structure qui nous tiendra. Dans notre monstruosité. Fièr-e. Lire la suite « 5 d’épées – revisiter la souffrance et épouser la monstruosité en contexte oppressif »

Le tarot comme support dans des collectifs

Peut-on utiliser le tarot pour animer des groupes sur des thématiques féministes? Peut-il nous aider à nous organiser ou à améliorer notre fonctionnement? Pourrait-il nous servir de base de travail pour définir les missions d’un collectif? Peut-il nous aider à supporter collectivement la pression que certaines dominations exercent sur nos vies? Cet article proposera quelques pistes dans ce sens. A tester, à affiner, à recomposer ensemble! Lire la suite « Le tarot comme support dans des collectifs »

Interview du Thea’s Tarot

Mon amoureuse et quelques potes m’ont offert un tarot féministe et lesbien, le tarot de Thea élaboré par Ruth West en 1984. Un pan de notre histoire jamais réédité qu’il me tenait à cœur de pouvoir découvrir. C’est le coup de foudre! Je ne manquerai pas de t’en reparler.

Après l’avoir déballé dans un parc hier, j’ai tiré une carte du jour. Comme ça, hop hop. Après avoir battu et coupé les cartes et en plongeant dans mon tas en éventail, je me disais que pour commencer ma relation avec ce tarot, le plus pertinent serait de tirer le mat. Et hop, voilà aussitôt pensé, aussi tôt fait, j’ai tiré la carte équivalente: 0. Innocence. De bon augure, nan? Lire la suite « Interview du Thea’s Tarot »

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑