Essais sur la grosseur

Recherches et témoignages sur la haine envers les personnes grosses, les normes corporelles, les représentations des corps « hors-normes », la libération des gros.ses (2012 à présent)

Articles récents

Représentations des corps gros

Pourquoi diffuser des images de personnes grosses par les personnes grosses? Comment représenter des corps gros? Qu’est-ce que le privilège mince? La haine systémique des gros-ses? Les discriminations que nous rencontrons quotidiennement? En quoi est-ce lié aux représentations des gros-ses dans les médias ou dans l’art? En novembre 2019, Corps Cools m’a invitée à prendre… Lire la suite Représentations des corps gros

Grossophobie médicale

Je n’ai pas réussi à écrire sur cet épisode de grossophobie médicale. Je ne vais pas y arriver. Je pense à la honte. Je ressens la honte. Est-ce que j’aurais pu me défendre mieux ? Si je raconte cette confrontation, les grossophobes l’utiliseront-yels contre moi ? illu: Rose Butch, inspirée par mes selfie Comment pourrais-je expliquer ça… Lire la suite Grossophobie médicale

Pourquoi je m’exprime à travers la nudité en tant que grosse

avertissement: évidemment, cet article contient des images avec de la nudité Je m’exprime à travers la nudité en tant que grosse parce que 🍃Ça me permet d’observer et d’aimer mon corps à travers mon propre regard (passion selfies !), sans forcément le sexualiser, sans chercher à tout prix la beauté. Mais avec douceur. J’ai déjà… Lire la suite Pourquoi je m’exprime à travers la nudité en tant que grosse

Représentations des gros.ses

Tu es artiste ? Ou bien tu partages des visuels avec des gens (donc des corps) dessus ? Mais il n’y a pas de gros.ses sur tes images ? Alors, tu fais partie du problème. Bienvenue! Je t’explique… 📣 En Europe occidentale, entre 15 et 35% de la population est «  »obèse » ». C’est difficile de nous… Lire la suite Représentations des gros.ses

Zine! Grossir le tarot #2

Si tu apprécies mes articles ici mais que le format blog entrave ta lecture, je te propose quelques compilations sous forme de fanzines Les essais et poèmes de « Grossir le tarot #2 » viennent compléter la série « Grossir le tarot #1 »(clic clic pour consulter ou télécharger)

Divination avec piqûre de taon sur vergetures. Le 9 et le 10 d’épées

Il y aura des vagues. L’anxiété va et vient. Elle se tasse. Elle est brûlante comme 10 piqûres en plein ventre. Elle est en creux. Elle culmine.🦟 Tu te souviens de ta première crise d’angoisse ? Je me souviens, j’avais 11 ans. On m’a emmenée à l’hôpital tellement j’étais mal. Et toi ? C’était un… Lire la suite Divination avec piqûre de taon sur vergetures. Le 9 et le 10 d’épées

Censure grossophobe sur Facebook pour changer

Bien sûr, j’ai fait des captures d’écran juste avant de cliquer sur « publier » car, bien sûr, je m’y attendais! Je ne vais pas auto-censurer mon contenu qui respecte pourtant des règles sexistes en prévision des mesures anti-gros-ses de facebook! Tu peux d’ailleurs lire mon interview d’il y a quelques mois à ce sujet: « Le hashtag… Lire la suite Censure grossophobe sur Facebook pour changer

Zine. Grossir le tarot 1 en téléchargement!

Si tu apprécies mes articles ici mais que le format blog entrave ta lecture, je te propose quelques compilations sous forme de fanzines. On commence avec les essais et poèmes de « Grossir le tarot 1 » (clic clic pour consulter ou télécharger)

Les combats contre l’oppression des personnes grosses / 1: Riot not Diet

Je rêve, pour toutes les personnes gros-ses, de ces espaces où nous ne sommes pas contraint-e-s de s’entendre répéter ad nauseam que nos corps sont invivables. Tant qu’ils sont rares, il faut se soutenir et se respecter les un-e-s les autres au lieu de présenter d’un côté les « hyperdéconstruit-e-s » qui pourraient résister à ces injonctions et de l’autres celles et ceux qui se dépatouillent difficilement avec elles. Et puis, il n’y a pas qu’une façon de résister. Il n’y a pas des choix qui font de vous un-e bon-ne militant-e et d’autres qui vous excluent de l’activisme. L’éventail de nos résistances, de nos stratégies et des récits de nos survies dans un monde hostile et anti-gros-ses est la preuve de notre richesse et de notre force.… Lire la suite Les combats contre l’oppression des personnes grosses / 1: Riot not Diet

Les combats contre l’oppression des personnes grosses / 2: Vocabulaire

La lutte contre l’oppression de la grosseur a historiquement fait le choix d’un terme politique : grosseur, gras, personne gros-se. Politique pour son rejet de la médicalisation et de la pathologisation et pour la réhabilitation du mot descriptif derrière l’insulte. Comme petit-e, comme grand-e, comme mince. Gros-se, tout simplement. C’est l’histoire de nombreuses luttes sociales de revenir à ou de proposer des termes neutres au lieu de ceux qui sont imposés par les dominant-e-s…… Lire la suite Les combats contre l’oppression des personnes grosses / 2: Vocabulaire

Les combats contre l’oppression des personnes grosses / 3: Positivité ou justice

vec une pluralité neuve de discours sur la grosseur dans le monde francophone, je vois apparaître un champ lexical que je ne souhaite pas utiliser en tant que militante car il ne rejette pas la pathologisation. Je m’interroge (sans le rejeter en bloc a priori) ainsi sur le choix de la rhétorique de l’« obésité » : Correspond-il à une analyse commune de maladies partagées ? Est-il stratégique ? Dans ce cas, est-ce dans le sens d’un meilleur relais par les médias ou d’une meilleure prise en charge par le corps médical ?… Lire la suite Les combats contre l’oppression des personnes grosses / 3: Positivité ou justice

La grossophobie, c’est quoi? Quelques exemples

Dans un monde grossophobe, en tant que gros-se, t’existes pas en fait. La grosseur n’existe que comme condition à fuir. Il faudrait la quitter à tout prix, retrouver la personne mince qui sommeille en nous. D’ailleurs, tou-te-s les psys (officiel-le-s ou auto-proclamé-e-s dans la rue, à une soirée ou dans leur cabinet de charlatans) ont des explications à ce gras. Pour eulles, il est une barrière de protection entre nous et le monde, la survivance de nos traumatismes passés. Expliqué, jamais légitime, cible à atteindre, à disparaître. En dessous, il y aurait ton toi véritable, sans gras.… Lire la suite La grossophobie, c’est quoi? Quelques exemples

Grosseur et désobéissance

Je refuse de croire qu’il y a une personne mince enfermée en moi. Ma vie, c’est maintenant, ce n’est pas en contrôlant mon apparence et essayant de discipliner mon corps que je peux être heureuse. Et c’est entre autres cette liberté qui favorise la militance. Elle active la possibilité d’un combat pour changer les représentations, pour faire vaciller certains systèmes d’oppression, pour proposer des espaces sécurisés à des groupes de personnes opprimées. Petite contribution, mais pas anecdotique. Je refuse qu’on inculque à des enfants de se concentrer sur leur apparence et les privilèges qui y sont liés plutôt que de leur apprendre la désobéissance.… Lire la suite Grosseur et désobéissance

Comment gérer l’omniprésence de la haine à l’égard des gros-ses?

Nous sommes des invivables qui survivent (mais pas dans les romans). Nous sommes dérangeant-e-s et turbulent-e-s. Gênant-e-s. Mais d’humanité, ça, nous n’avons guère. Nous sommes les monstrueuses. Nous sommes les freaks. Nous sommes les sorcières. Votre dégoût transparaît. Il dégouline à travers les lignes. Dans le cas de ce roman, on passe d’un humour cynique, délicat et puissant à la fois, à ce passage. Paf, d’un coup. La délicatesse n’est plus. Le mépris est affiché. Tristement ordinaire. Notre corps est « infranchissable ». Nous sommes mortes avant de l’être, notre gras devenu « couenne ». Nous sommes celles dont « on ne peut rien faire », on nous viole, on nous écartèle, on nous torture. Grosses. Voilà, c’est tout. Dans la littérature comme dans la rue, nous sommes des « baleines ». Je m’en moque que ce soit de la littérature. Tout ce que je lis, c’est la continuité de ce que j’entends tout le temps et ça fait mal.… Lire la suite Comment gérer l’omniprésence de la haine à l’égard des gros-ses?

La grosse tatouée

publication initiale sur mon blog Grosse Fem: 05/03/2018 Voici mon dernier tatouage (en date :p ) ! Je voulais vous le présenter même s’il en est dans la phase compliquée de la guérison, sec, craquelant et encore rouge. Je voulais vous le présenter car on apprend au femmes (grosses en particulier) à cacher leurs bras… Lire la suite La grosse tatouée

Colère de grosse

Cet article parle de choses douloureuses pour moi. Des choses dont je déteste témoigner parce qu’elle me rappelle une vie passée durant laquelle je n’ai pu être QUE suicidaire. Pendant 15 ans. Parce que franchement il était impossible de cultiver une envie de vivre. Ma vie avant d’être gouine. Une vie où ma vision de moi-même ne passait qu’à travers le filtre de l’hétéronormativité. Les copines minces hétéras qui te disent que tu as un joli visage et des gros seins alors tu peux voir ton existence validée par les mecs même si t’es grosse. Les mecs qui te plantent au milieu de la nuit parce que coucher avec une grosse, ça va vraiment pas être possible, malgré l’attrait de braver un interdit social. Je ne pensais pas être hétéra, je ne pensais pas être lesbienne non plus. Mais mon existence de grosse était conditionnée par le regard masculin. … Lire la suite Colère de grosse

Tout se monnaie, tout se diplomise

Les gardien-ne-s du savoir se cachent dans les détails. Les universités néolibérales ne sont plus les seules garant-e-s du bon savoir. Les beaux-arts ne sont plus les seuls tenants de la bonne production artistique. Les forteresses de la légitimité se dressent ailleurs, partout. Le capitalisme se moque de l’accès libre aux savoirs, de leurs transmissions, de la capacité des opprimé-e-s à parler de leurs propres existences. Tout est rentable. Tout se monnaie. Tout se diplomise. Les normes masculines et blanches/raciales/coloniales s’immiscent ainsi dans tous les domaines de l’expression et de la création.… Lire la suite Tout se monnaie, tout se diplomise

Sur les représentations des gros-ses (encore!)

publication initiale sur mon blog Grosse Fem: 11/03/2018 Envie de partager les photos du shooting avec Dyod photographers pour le magazine 24h01 avec un peu de contexte. L’article consacré aux féministes grosses était intégré dans un dossier plus large sur la grosseur. Au final, la « l’obésité d’ici/d’ailleurs » était le thème du numéro, très inégal. Tu… Lire la suite Sur les représentations des gros-ses (encore!)

Les corps sont fabriqués

publication initiale sur mon blog Grosse Fem: 17/07/2018 Tous. Tous les corps. Je ne peux plus supporter les féministes cisgenres qui estiment que leur corps est plus “naturel” que celui des femmes trans. Elles battent en brèche l’idée que les hommes (sous-entendu cis) sont l’universel, l’évident, l’humain par défaut, mais jamais elles ne s’interrogent sur… Lire la suite Les corps sont fabriqués

Grossir le tarot sur Little Red Tarot

Je suis super trop absolument contente d’avoir rejoint l’équipe de Little Red Tarot. Si vous me suivez un peu sur les réseaux sociaux, vous saviez depuis longtemps que c’est mon site préféré. Le premier article de la série est en ligne: http://littleredtarot.com/fat-tarot-queering-tarot-fat-liberation-perspective/ Et puis, j’ai aussi répondu aux questions de Beth: http://littleredtarot.com/introducing-cathou-tarot/ Et, enfin, c’est promis: dès… Lire la suite Grossir le tarot sur Little Red Tarot