Tarot queer / tarot et santé

Dimanche cocooning pour toi? Alors, tu auras peut-être envie de jeter un coup d’œil à ma chaîne youtube.


J’ai publié une vidéo avec des réflexions complémentaires sur la queerisation du tarot et une autre qui amorce une série sur le tarot et la santé. J’y parle de maladie chronique et de consistance dans la pratique, d’éthique du tarot dans ce domaine, de tarot poétique avec le corps, d’instagram,… (haha et à chaque fois que je m’écoute je réalise que je n’arrive pas a prononcer le mot « corps » correctement😱).

Incarner L’Oracle

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mouvante, léchée par les flammes
Je suis la lune en exaltation
La lune en Bélier rencontre la mienne en Taureau
Je projette son feu
Je suis le dragon de la transformation
Dans l’attente du Scorpion
Qui m’immergera dans ses eaux sombres
Je flotte
Je me baigne aux côtés des savoirs occultes que je chéris
Je suis L’Oracle
Je l’incarne Lire la suite « Incarner L’Oracle »

Réappropriation de mon corps et ambiguïté de l’image avec L’Impératrice / Créatrice

img_20190921_210036_9434387830635762168489.jpgQui de mieux que l’Impératrice / Lae Créateur.ice d’un tarot lesbien de 35 ans pour répondre à une question épineuse? Quelqu’une a demandé à mon amoureuse Rose Butch pourquoi elle dessinait toujours son épouse dans des poses sexualisées.
C’est une question qui m’interpelle beaucoup (OK, ça m’a choquée et j’ai démarré au quart de tour en mode virulent). Je mène une réflexion de fond sur l’hypersexualisation des corps de grosses. Je prends pas le sujet à la légère (sans mauvais jeu de mot).

D’abord, je voudrais clarifier un élément. Les poses dessinées sont mes poses, mises en scène par moi et souvent prises en photo par Rose pour le dessin ou pour d’autres usages. Ce n’est pas nécessairement le cas pour ses grandes toiles, mais franchement je vais pas me plaindre que ma meuf me kiffe, me trouve sexy et me demande de poser et top biche fem. Pour ses dessins récents, ça me perturbe qu’une meuf à l’apparence féminine soit forcément renvoyée au regard de l’autre, dépouillée de son agency, sa capacité d’agir, dès lors qu’elle se met en scène, ce qu’on considère d’ailleurs comme le propre de la féminité. Il y a un côté inévitable dans la lecture sexualisante que d’autres font (ou pas) de notre corps à certains moments. Ça peut réveiller des blessures profondes ou bien révéler une impression de perdre le contrôle. Ça peut compliquer notre rapport au corps aussi. Mais c’est là. On se regarde. On se lit. On est des êtres sociaux quoi.

Le cœur du sujet…
img_20190921_171542_11965262648392404681.jpgQuand j’ai commencé à poser pour des photos, mon souci principal était justement d’éviter l’injonction au sexy – qui plus est un certain type de sexy, celui qu’on réserve aux grosses, très voluptueux. Je ne le répéterai jamais assez: Prendre des selfies et, plus encore, être prise en photo, a été une étape capitale dans l’apprivoisement de mon corps. Elle m’a permis de faire la paix avec lui. Lire la suite « Réappropriation de mon corps et ambiguïté de l’image avec L’Impératrice / Créatrice »

Zine! Grossir le tarot #2

Si tu apprécies mes articles ici mais que le format blog entrave ta lecture, je te propose quelques compilations sous forme de fanzines

Les essais et poèmes de « Grossir le tarot #2 » viennent compléter la série « Grossir le tarot #1 »(clic clic pour consulter ou télécharger) Lire la suite « Zine! Grossir le tarot #2 »

Livret de tirages sur-mesure pour Lughnassad

Encore une expérimentation et variation du tirage dont tu es l’héro.ïne! Oui, toi! Tu es au cœur d’une nouvelle aventure. Je prends ma plume pour changer un peu.

Voici le livret pdf.

Je souhaite que cette narration participative t’accompagne à travers la deuxième partie de l’été!

Les portails du tarot

Dans ma vidéo #LeTarotàMaSauce, j’ai tiré sur une ficelle pour répondre à la périlleuse question: comment est-ce que je pratique le tarot à des fins non-prédictives?
Je développe ici mon approche du tarot, une approche de sorcière. Je remercie Valiel du blog Sur le Seuil pour nos échanges. Et Hékate, Celle qui parcourt les mondes, la gardienne et la guide, la reine des sorcières, la lumineuse et l’infernale, la déesse des croisements, car elle m’aide à jeter des ponts au lieu de dresser des murs.

Est-ce que vraiment je ne lis pas l’avenir? Où est-ce plus simplement que le tarot est un outil qui n’est pas restrictif?

Tout d’abord, cette question serait anecdotique si on ne percevait pas généralement la cartomancie d’une manière réduite et limitante. Tout serait différent si on pouvait utiliser des mots comme « voyante » pour les personnes qui voient l’invisible, sentent le subtil, entendent des fréquences, touchent des réalités complexes, s’infiltrent dans les failles. Franchir les frontières sensorielles qu’on nous inculque largement, voilà le travail de lae voyant-e. Ce n’est pas vraiment élitiste.

Partant de ce point de vue, utiliser ce mot pour « voir l’avenir » amène à ne pas franchir les limites, comme celle d’une vision linéaire du temps. Quand je tire les cartes, je ne peux plus dissocier passé/présent/futur comme je le ferais en restant parfaitement rationnelle. Le tarot floute les lignes plus largement encore. Il assemble les dimensions. Il met en contact. Parfois, il abolit même les lignes de fracture auxquelles on s’accroche. En alternative à la linéarité, il propose la liminalité. C’est le seuil sur le bord duquel on se tient pour visiter l’invisible, l’inconnu, l’incertitude. C’est le portail qui ouvre vers plein de dimensions, peut-être un peu futuriste. Ce sont les dimensions en collision et les étincelles qui en surgissent. C’est la bordure sur laquelle se tiennent les sorcières funambules. Les haies et les fossés. La surface de l’eau. L’envol des oiseaux. Le code. Lire la suite « Les portails du tarot »

Architecte de couteaux. Roi d’épées et justice sociale

Tu fais partie d’un réseau. Tu fais partie d’une toile. Tu es une constellation. Ici et maintenant. Ailleurs et dans tes nombreuses vies. Avec tou-te-s tes ami-e-s. Avec tes guides.

A tout ça, tu dois d’utiliser tes mots avec justesse, pour la justice. Tu es là pour partager. Tu es là pour graver. Tu es ici pour maintenir des espaces (hold space). Tu es ici pour transmettre les flambeaux, comme Hécate et ses torches. Et bien plus, évidemment.

Quand tu utilises tes positions au sein des réseaux, des toiles et des constellations à bon escient, tu peux aider. Tu peux apporter de la transformation. Ne l’oublie pas. Il est de ta responsabilité de participer à plus de justice sociale.

Ton intégrité et ta sagesse sont des trésors inestimables. N’utilise pas tes talents pour nourrir ton arrogance (même si un peu de narcissisme ne peut pas faire de mal à l’Architecte de couteaux). Partage!

Silence, demi-mots, hurlements

TW. (je ne sais pas vraiment quoi)

Le Précipice. Encore une fois, déconnecter Facebook et ses triggers. M’éloigner des loyautés. Prendre des distances avec ce qui me ramène à ce que je voudrais ne pas ruminer. Ramasser les résidus de violence que les signaux activent. Les mettre de côté pour les empêcher d’enfler. Fuir les processus que je connais trop bien. Depuis trop longtemps. Baisser la tête pour éviter les volées de pierres tout en m’esquivant. Couvrir les stigmates. Courber le dos qui s’embrase. Lire la suite « Silence, demi-mots, hurlements »

Grossir le tarot / Porter le regard par-delà les métaphores (1e partie)

Le vif du sujet de Grossir le tarot ! On va se plonger dans des exemples de l’utilisation des corps gros comme symboles pour des trucs à la rien à voir dans le tarot.

En préambule : quand je cite un jeu de tarot, même pour en analyser les représentations de façon critique, c’est que je l’aime. Si mes constats sont durs, il ne faut pas en déduire que tout est à jeter dans un tarot, mais plutôt que « grossir le tarot » n’est pas une mince affaire. Les tarots analysés dans cette série d’articles présentent forcément des personnages gros. Autrement dit, ils vont plus loin que la grande majorité des jeux, même s’ils n’échappent pas aux biais grossophobes involontaires. Je leur en suis reconnaissante et je les apprécie. Depuis la parution initiale de Fat Tarot, je possède davantage de jeux alternatifs en termes de normes corporelles. Tu les verras sur les illustrations, même s’ils ne sont pas analysés car je n’ai pas pu reprendre intégralement mon enquête. D’ici quelques articles, je te partagerai toutefois ma liste de coups de cœur 🙂

La quête du tarot parfait

Peu  après avoir commencé à tirer les cartes, je me suis mise en tête de chercher un tarot qui me plairait. Jusque-là, c’est assez logique… Mais c’était si compliqué que j’ai d’abord choisi de me tenir à distance des tarots à personnages. La quête d’un tarot représentatif et la frustration qui en découlait reposaient sur un simple constat : impossible d’entretenir une connexion avec un tarot dans lequel je ne pourrais pas à me voir, ni les gens que j’aime, ni ce que je considérais comme ma communauté, ni des personnes minorisées. Même quand les tarots se réclamaient de la fantasy, des contes et mythologies, et autres, leurs personnages, même irréels, étaient encore minces et blancs. C’est si dur d’imaginer des fées ou des elfes non-minces? J’éprouvais une lassitude similaire à celle provoquée par les romans ou les séries quand les personnages sont très uniformes et peu représentatifs de la diversité des corps. Dans la mesure où le tarot fonctionne sur base de connexions et d’associations, pouvoir s’identifier aux images est déjà une clé précieuse dans l’interprétation des lames. Lire la suite « Grossir le tarot / Porter le regard par-delà les métaphores (1e partie) »

Grossir le tarot / Quand la pratique du tarot est queer

On poursuit les traductions de mes chroniques Fat Tarot! Après des tentatives de définitions du queer dans l’article précédent, continuons sur notre lancée de queerisation du tarot dans une perspective de libération de la grosseur. Pourquoi le tarot est-il loin d’être neutre? Quels seraient les enjeux d’un tarot queer? C’est parti!

Lire la suite « Grossir le tarot / Quand la pratique du tarot est queer »