Nos constellations queer 🌌

Ma balade divinatoire en (22!) vidéos se trouve sur le carnet de recherche de l’Atelier Corps, Genre, Arts ce samedi 23 janvier 2021! 🔮

Le point de rassemblement pour l’embarquement, c’est ici:

Eléments. Retracer nos Constellations Queer.

Avez-vous commencé votre voyage dans les Constellations Queer?

Les anneaux Eléments encerclent la Planète des Esprits. Leur composition est dévoilée dans la vidéo. Voici aussi la version écrite des textes canalisés.

Terre

Le Lieu te parle. Ecoute l’endroit. Ecoute la terre. Communique. Fais-toi connaître. Laisse-lui des présents. Ecris tes messages sur les feuilles tombées.

Le lieu est vivant. Le lieu ne cesse de respirer, de partager, de transmettre. Le lieu sait. Les esprits qui l’habitent ou le traversent sont là depuis si longtemps, les genius locorum.

Le lieu est multiple. Il est abondant. Ses expériences sont riches. Ses demandes sont nombreuses.

Mes orteils caressent la terre. Mes talons se font racines. Je me connecte à toi. Tu m’as acceptée. Je me connecte à ton infinie sagesse. Je pousse. Mes feuilles caressent le vent. Je suis présente.

J’offre un peu de salive à ta sève. Elle coule sur le tronc. Tu absorbes un peu de mes offrandes.

Dans le doute, je peux me tourner vers toi. Après avoir noué une relation avec toi, après avoir obtenu ta permission, en cultivant le respect envers toi, je peux me tourner vers toi.

Tu me dis ce dont tu as besoin. Je cherche un peu de ce dont j’ai besoin

Tu fais apparaître tes messages sous forme de signes : un caillou, une floraison inattendue à l’endroit où je dépose des offrandes, une abeille laissant un peu de pollen sur mes bras.

Je t’abreuve de nectars. Je te chante des poèmes. Les corneilles me répondent. Les fruits tombent auprès de moi. Tu me parles sous forme de messages. On ne me prend pas au sérieux. Tes messages sont tout le sérieux dont j’ai besoin.

Un jour, moi aussi, je serai un signe. J’aurai une signification dans ton jardin.

Air

Oh, la joie !

La joie, la joie, la joie !

Etendue de nuages. Atmosphères sauvages. Toisons étalées dans les prés. Sauts à travers les dimensions.

Ivres de joie, nous dévalons la pente. La guimauve nous comble de douceur. Sous nos doigts, la texture de ses feuilles glisse. Elle nous procure du plaisir. Elle stimule notre imagination.

Lire la suite « Eléments. Retracer nos Constellations Queer. »

Se préparer au voyage divinatoire dans nos Constellations Queer: Méditation

Si tu souhaites méditer avant de regarder mes tirages de « Retracer notre ciel« , voici le sentier méditatif que j’ai emprunté avant mes propres sessions de lectures de cartes pour ce voyage. Je recommande d’y consacrer 10 à 20 minutes.

Adopte une position qui est confortable pour toi et dans laquelle tu ne risques pas de t’endormir. Assure-toi d’être dans une pièce où tu ne seras pas dérangé-e.

3 respirations profondes. Si c’est possible pour toi, ferme les yeux.

Tu es dans une grotte. La salle est ronde. Les parois sont humides. Tu leur fais face.

Avant de visiter, tu déposes tes soucis, ton quotidien, les pensées parasites dans des creux dans les parois. Nomme les différentes choses susceptibles d’encombrer ton esprit pour ce voyage avant de les confier à la grotte pour le temps de l’expérience. Il s’agit de se départir du profane pour entrer dans le sacré. Tes pensées et tes problèmes seront en sécurité dans la caverne le temps de l’exercice. Expire avec chaque élément dont tu te débarrasses momentanément.

Une fois que c’est fait, prends le temps d’observer ta respiration. Ne force pas. Laisse-la être confortable, naturelle. Tu es présent-e, dans cette grotte, serein-e, ouvert-e.

Si tu le souhaites, utilise tous tes sens pour apprivoiser ton environnement: touche les parois de la caverne, sens les odeurs, observe ce qui t’entoure.

Au milieu de la caverne, il y a un feu magique qui réchauffe sans brûler et qui éclaire sans menacer. Observe-le. Contourne-le.

De l’autre côté du feu, à l’opposé de l’endroit où tu as déposé le superflu, il y a un grand bol de divination sur un trépied. Tu t’en approches. Arrives-tu à te mettre à sa hauteur ? Que vois-tu ? Quelles sont les couleurs ? La substance ? Les apparitions ? Est-ce que des plantes, des animaux, des pierres sont évoquées ? Si tu ne parviens pas à t’en approcher, relève l’ambiance de la salle, vois si tu peux l’observer à distance.

Prends le temps. Quels messages reçois-tu et comment ? Quelles sont les analogies, les symboles, les correspondances ?

Il est possible que le feu ou le bol te demandent une offrande. L’as-tu à disposition ? Lui donnes-tu ?

Reçois-tu un objet de la part de la grotte ?

Il ne s’agit que d’une étape ici. Lorsque tu as obtenu quelques informations, remercie le bol divinatoire (ou le feu ou l’esprit de la caverne ou les apparitions que tu as vues).

Quelques mètres à gauche du trépied, tu aperçois une ouverture dans la pierre. Un escalier mène au dehors. Tu remontes. Même si tu quittes la lumière du feu de la grotte sombre, ton cheminement est éclairé par une lumière provenant de l’extérieur.

Au sommet des escaliers, tu marques un temps d’arrêt. Tu es dans la nature, dans les montages, dans un grand pré. Fait-il jour ou nuit ? Comment est la météo ? Observe particulièrement le ciel. Sa texture présente-t-elle des similitudes avec ce que tu as aperçu dans le bol ? Attarde-toi sur les éventuels nuages, étoiles ou vols d’oiseaux. Y a-t-il des statues, des fleurs, des sentiers, des animaux qui retiennent directement ton attention ? Est-ce qu’il y a des fruits que tu es invité-e à cueillir, des plantes à toucher, des plumes à recueillir ? Profite de cet espace. Emmène ce qui te semble utile pour le reste de ta route. Ou laisse des allié-e-s t’accompagner.

Tu te diriges maintenant à travers la prairie vers un lac. Comment te déplaces-tu ? Quel est ton état d’esprit ? Perçois-tu des changements autour de toi ?

Arrivé-e au lac, que remarques-tu dans ton environnement ? Tu te poses sur la berge. Dans quelle position ? As-tu des envies particulières ? Scrute le ciel. Si tu es inspiré-e, lis-le ? Scrute la surface de l’eau. Reflète-t-elle le ciel ? Observe encore les ressemblances. Si tu as apporté des choses, es-tu appelé-e à créer un mandala ou un petit autel ou encore à laisser des offrandes quelque part ?

Tu profites de cet instant. Tu en fais une expérience sensorielle et sensuelle qui te plaît, qui te fait du bien. Tous tes sens sont en éveil, même ceux que tu ignorais. Si tu en ressens l’envie, n’hésite pas à te baigner, à te masturber, à te rouler dans l’herbe. Tu t’ouvres à l’infini : les cieux, l’eau, la terre. Tu fais l’expérience de ce qui t’entoure. Quand tu as terminé, même s’il est difficile de partir, remercie à ta façon le lieu pour son accueil. Tu rebrousses chemin sans te retourner vers l’entrée de la grotte. Tu t’arrêtes sur le seuil, dos à la caverne. Tu respires profondément en appréciant la beauté de ce qui t’entoures. Tu es sur le seuil. Tu es dans cet espace liminal. Tu es à la croisée des mondes.

Tu reprends progressivement conscience de la pièce dans laquelle tu es, de ton corps, des bruits autour de toi. Tu reviens lentement à ton quotidien dans un état de proximité avec le sacré accru. Enregistre ou note les éléments de ton parcours que tu ne veux pas oublier. Bois ou mange un peu pour te remettre de ce voyage.

Et voilà, c’est le moment de regarder les vidéos.

5 de coupes: à tous ces deuils

A tous ces deuils qui nous rapprochent de notre voie.
Aux douleurs qui ne sont pas vaines. Déchirantes, mais pas vaines.
A ces larmes dont le goût nous rappelle ce qui compte.
A cette tristesse qui distille dans nos tripes la force de nous battre pour ce qui compte, ce qui manque, ce qui souffre.
A l’aubépine qui guérit les blessures du cœur et les orne d’épines protectrices.

Il n’y a pas que ce genre de deuils ou de tristesse bien sûr. Mais ce tirage est pour eux.

Lire la suite « 5 de coupes: à tous ces deuils »

Le tarot en mots-clés: 9 de pentacles

jardin secret, profiter, un chez-soi, zone de confort, espace à soi, vivre le moment, beauté

aboutissement de nombreux efforts et sacrifices personnels, certitude de s’être investi-e pour en arriver là, conscience du chemin parcouru, sentiment de légitimité

profiter des bonnes choses tant qu’elles sont là, trouver du plaisir dans ce qu’on a

se sentir en sécurité, une chambre à soi, autonomie, indépendance, souveraineté, force personnelle, ce qui a été nécessaire pour y parvenir, s’autoparenter

Se réapproprier son corps et ses routines comme étape dans un parcours douloureux (troubles alimentaires ou de l’image de soi, stress post-traumatique, violences, automutilation, etc)

alimentation intuitive, résilience, rétablissement

s’autoféliciter, être fièr-e de soi, confiance en soi, épanouissement amplement mérité, individualité, originalité, sérénité, se faire confiance, suivre son instinct

(s’auto)célébrer, se faire plaisir, opulence, volupté, floraison, luxuriance, créativité accrue, prendre soin de son corps, se chouchouter, masturbation

Lire la suite « Le tarot en mots-clés: 9 de pentacles »

Bienheureuses sous La Lune

Enlacer langoureusement ce qui fait que nous sommes « nous »
Toucher le dégoûtant, le sublime, l’épatant
Étreindre l’inavoué
Ce qui était honteux,
Le couvrir d’amour
Le sentir tout entier
Ressentir le soulagement
Pressentir l’embarras
Craindre le retour de bâton
Tomber sous le charme
Frémir quand l’hésitation s’évapore
Ce corps qui rampe hors de l’eau
Tous ces corps, tous ces traumatismes
Toutes ces transformations, toutes ces histoires
Émotion
Oh, nous sommes entièr.e.s
Nous sommes entièr.e.s
S’enlacer tout.e(s) entièr.e(s)
Il en a fallu du temps
S’enlacer pour 10 générations
Et des centaines de relations

Embracing what makes us ‘us’
The wonderful, the terrible and the ugly
Hugging what we used to consider shameful
Feeling it all
Relief in reconciliation
Embarassement
Unease and fear of retaliation
Our body crawls out of the water
Many bodies, many traumas,
Many changes, many stories
We’re whole we’re whole
Damn scared but oh so whole
How come we hadn’t realised it before?