4 de coupes + Valet de coupes

Exténué.e. Vidé.e. Qu’on me laisse seul.e avec mes pensées. Ronchon.ne. Déprimé.e. Niveau d’inspiration: entre 0 et moins 1000. Énergie stagnante. Idées puantes. Cerveau embrumé. Contractures. Bugué.e. Au bout du rouleau.

Tellement de coupes que j’ai tellement mais tellement la flemme de voir aujourd’hui. Toutes ces coupes que j’ai pas envie de boire. J’suis à sec. Rivière asséchée. Vidé.e.

J’arpente ses sillons, souvenirs du flow, labyrinthe de tout ce qui me sape le moral. Au détour d’un coup de cafard, une note m’intrigue, abandonnée sur le trottoir. Un coup de vent à peine perceptible la soulève. Elle atterrit sur mes bottines. Elle déverse des mystères sur mes orteils. Elle s’agrippe. Lire la suite « 4 de coupes + Valet de coupes »

Souvenir du Solstice d’hive

Je blogue avec des mois de retard…

View this post on Instagram

✨Winter solstice is all emphasis on light. it's especially strong this year for me. Well, it's not just light, it's The Sun, really, longer days. ☀️Avec le solstice d'hiver, le soleil reprendra plus de place dans nos journées. La carte de tarot du Soleil est aussi une carte de vérité. Elle invite à suivre sa voie, à assumer sa voix, à être pleinement solaire. ✨The Queen of Wands seems to answer The Sun's bright need for Truth. For me, this year, they sound like an invitation to be less "out there". They seem to invite me to favour behind-the-scene work. ☀️ La Reine de bâtons répond au Soleil avec une vérité moins flamboyante. Yel semble me pousser vers les coulisses. Elle m'indique la direction de l'ombre. Parfois, l'ombre est très proche du soleil, comme la nouvelle lune qui est en conjonction avec le soleil, invisible et régénératrice. Je suis née pendant la lune sombre, à 2 jours d'une éclipse solaire (en gémeau, sur mon nœud lunaire nord). Ma phase de lunaison m'inspire avec la pleine lune en gémeaux. ✨ There's a lot of truth for me in the shadows these days. And deep under the ground. I keep working on the idea of the phoenix. Some aspirations I had are crumbling into ashes. As painful as it feels, it's also a relief. I'm letting go of my vision of the Queen of wands. I'm getting more in tunes with my spoons and how I want to contribute to the world. ☀️Tout ce qui s'émiette de ma reine de bâtons, le tas de cendres du phénix qui s'envole dans le vent de décembre, me renouvelle. La Tour d'il y a deux ans s'éloigne aussi. Ce qui flambe me libère désormais. J'émerge, encore engourdie après un long passage à vide. Avec le Solstice, je renais moi aussi. Je me rallonge, résolument différente, mais en raccord, enfin, avec ce que j'aimerais apporter au monde. Enfin… Sorcière. ✨✨✨ #nextworldtarot #tarotdeladevotion #lesoleil #cartomancie #tarot #solsticedhiver #wintersolstice #vintagefemme #queer #fatshion

A post shared by Cathou (@cathoutarot) on

Lire la suite « Souvenir du Solstice d’hive »

Reines de Floraison (coupes) et de Plumes (épées). Souvenir de la nouvelle lune en verseau

Un pont au-dessus du fossé entre les émotions et les mots
Point de rencontre pour les capacités à déchiffrer et les messages obscurs de l’inconscient
Point de fusion entre les sensations et l’organisation narrative

Amazone de pentacles + Considération

C’est pas grave si ça prend du temps à pousser. C’est chiant, peut-être… Mais pas grave. T’as pas des résultats instantanés, mais tu continues à t’appliquer, loin des photos lisses et des vantardises en ligne.
Tu noues une relation avec ton art. Tes plantes. Tes cartes de tarot. Une déité. Les sabbats.
Tu t’investis pour du durable. Ça en jette moins à la face. Tu te sens nul.le, t’arrives même pas à t’impressionner toi-même.
Mais tu verses de l’amour. Tu tailles avec considération. Tu y passes une énergie considérable–oui elle est considérable même si elle est à hauteur de tes cuillères, de tes responsabilités familiales, de tes moyens financiers, etc. Lire la suite « Amazone de pentacles + Considération »

Lae Cavalièr-e d’épées. In/justice

Défendre tes principes, c’est ton truc. Qu’est-ce que deviendra le monde si on sombre tou.te.s dans l’apathie, hein ?
Sauf qu’à être dans le déni de tes contradictions, tu fonces à tout-va. Tu rues dans les brancards.
Tu mélanges ce qui te débecte au niveau sociétal et des situations individuelles, indissociables mais non réductibles. Puisque le système commence ici, tu utilises tes mots qui claquent pour démolir les personnes qui ont fait de la merde. Quand tu ne peux pas t’en prendre directement à ceulles qui sont dans ton viseur, tu propages des rumeurs. Tes méthodes peu reluisantes s’enlisent. Tu perds le contrôle. Tu peux pas faire marche-arrière. Tu dégaines des complots plus improbables pour entretenir l’attention de ton public. Lire la suite « Lae Cavalièr-e d’épées. In/justice »

Visionnaire de cailloux

Un des éléments les plus frappant de Lae Visionnaire de cailloux du Slow Holler (traditionnellement la reine de pentacles), c’est sans doute ses jambes poilues équipées d’ultra hauts talons, des talons comme des maisons. Lae Visionnaire de cailloux nous parle de confort, mais pas n’importe lequel: le nôtre, celui dans lequel on se sent bien, même s’il apparaîtra bancal à d’autres, même s’il faut s’accommoder de contradictions pour se sentir bien dans notre corps.
Yel nous invite à porter les godasses qui nous font sentir assez monumental.e pour être en sécurité. Yel nous invite à réfléchir aux normes corporelles et de genre pour habiter notre corps et naviguer les injonctions d’une façon qui ne fait pas trop mal, dans un monde cishétérosexiste, validiste, misogyne, grossophobe. Yel propose de se poser, même brièvement, dans notre propre point d’équilibre et de veiller sur nous. Lire la suite « Visionnaire de cailloux »

Reine d’épées

On poursuit avec les figures avec aujourd’hui : La.le reine d’épées.
Il tourne en rond, le serpent. Il ressasse ses pensées. Il amasse des souhaits. Il refait la liste de ce qui n’a pas fonctionné. Il reprend depuis le début celle de ce qu’il faut mettre en place. Il en a gros sur la patate. Tout en rampant sur les pierres lisses, il réfléchit à communiquer ce qui lui pèse. En évitant les pierres aiguisées, il reformule, il arrondit les angles. Il en trouve un autre et appréhende toute sa pensée depuis cette nouvelle approche. Mais bon, il tourne quand même beaucoup en rond quoi !

Lire la suite « Reine d’épées »

Cavalière de pentacles

Elle a trouvé une pierre. Le bout de cailloux brillait sous les décombres. Elle a stoppé net. Avec précaution, elle l’a extirpé de l’entrave de la terre. Fascinée, elle l’a observé sous toutes ses coutures. Jamais deux fois le même reflet. Impossible de mettre un nom sur cette matière. Un bout de verre poli par les années ? Une fluorite? Un peu de lave?

Le cailloux ne voulait pas rester là. Elle lui avait tapé dans l’œil aussi. De toutes ses forces, il s’accrochait à sa main. Il était pourtant trop grand pour sa poche ou son sac. Elle était pourtant trop éloignée de la ville pour marcher à côté de son vélo afin ne pas le laisser tomber. Il s’accrochait. Elle sentait sa force se répandre dans son bras, traverser les épaules et puis électrifier son corps tout entier.

Elle devait donc jongler, le caillou en équilibre sur sa paume, le vélo cahotant sur les chemins irréguliers. Elle devait être suffisamment concentrée pour ne pas le laisser échapper à son attention, comme en lévitation.

Quelques heures plus tard, la Chevaleresse de pentacles est rentrée avec son caillou. Épuisée mais heureuse. Surmotivée. En transe. C’était juste une petite pierre. Juste un reflet qui a capté son attention. Mais voilà, sans l’avoir imaginé, elle a relevé un défi. Elle en en phase avec ce bout de planète qui l’a appelée. Elle s’est déplacée comme une athlète.

Quels sont les rêves qui demandent que tu laisses de côté tes acquis ? Qu’est-ce qui brille comme une évidence, mais que tu persistes à ignorer ? Quelle est la masse de travail peu conventionnel que tu n’envisages pas d’abattre ? Qu’est-ce qu’il te faudrait construire en partant de presque rien ? Quels sont les chemins que tu crains d’emprunter car tu sais qu’ils t’emmèneront loin de tes plans tout tracés? Quelle intensité de concentration te paraît hors de portée et cependant tellement attrayante ? Et, surtout, que redoutes-tu de perdre en empruntant les chemins de la Chevaleresse de Pentacles?

Valet de bâtons. Énergie.

Est-ce que tu ressens cette énergie pure ? Est-ce que ton cœur palpite à l’idée de créer ? Est-ce que le bout de tes doigts frissonne au toucher de certaines textures ? Qu’est-ce qui s’active ? Qu’est-ce qui te filent des papillons dans les tripes ? Qu’est-ce qui attisent le foyer de feu dans tes hanches ? N’aies pas peur des chemins inconnus. Ne redoute des « expert.e.s » qui cloisonnent un champ, trace ta route. Tu es un fameux pont, tu sais ça ? Tu peux lancer cette énergie. Il suffit de ne pas rechigner à apprendre comment la faire atterrir. Tu as l’étincelle. Le feu, c’est un apprentissage. Embrasse ce processus. Lire la suite « Valet de bâtons. Énergie. »

Roi de pentacles, Architecte de cailloux

Architecte de pentacles
Météorites, briques
Pseudo échelle sociale et escaliers de papier
Accumulation, (dé/re) construction
Assimilation, carrière, survie
Ta cabane dans les arbres

Bâtons dans les roues, pierres d’achoppement
Exclusions, discriminations, expropriations, violences sexuelles

Lieu fortifié, Processus de défense
Abattre les frontières
Défendre les tien.ne.s
Et les autres
Personne n’est illégal.e
Tracer des cercles de protection
Pas des centres fermés
Pas des vols retour
Pas des camps où on laisse crever Lire la suite « Roi de pentacles, Architecte de cailloux »